Rechercher
  • Hélène Guinot

Crise sanitaire : le compostage de proximité peut et doit continuer !

Dernière mise à jour : févr. 2


Pendant le confinement du printemps 2020, et à l’occasion du déconfinement de mai, le Réseau Compost Citoyen a émis des préconisations pour soutenir le compostage de proximité en France.

Cet hiver, avec le dernier reconfinement et un printemps incertain, le RCC maintient sa position : le compostage de proximité peut et doit continuer.


4 questions au Réseau Compost Citoyen


Pourquoi est-il important de poursuivre le compostage pendant la crise sanitaire ?

Le compostage est un acte essentiel qui permet d’alléger nos poubelles (-30% !) et de nourrir nos sols au lieu de créer des déchets ! C’est un acte citoyen qui créé des liens humains dans nos résidences, nos quartiers et nos villes en s’engageant dans des démarches collectives et responsables !

Composter est un acte d’intérêt général, et se déplacer sur son site de compostage se justifie au même titre que se déplacer en déchèterie ou à la borne de verre. Les collectivités qui ont pour mission la gestion de nos déchets s’appuient sur ces initiatives citoyennes et se doivent de les faciliter.


Quelles sont les précautions à prendre sur son site de compostage ?

Pour les composteurs individuels : continuez comme d’habitude ! Ceci comprend le lavage des mains après les manipulations.

Pour les sites de compostage partagé (pied d’immeuble, quartier, établissement) le Réseau Compost Citoyen incite à les maintenir ouverts, tout en respectant bien sûr les gestes protecteurs, que vous fonctionniez en site ouvert ou fermé au public, avec ou sans permanence. La chaîne de transmission du virus peut être brisée en pratiquant les bons gestes.


Quels sont les gestes protecteurs ?

Comme pour toute activité, il s'agit de réduire au maximum ses déplacements et maintenir des distances de plus d'un mètre si vous êtes plusieurs en limitant les rassemblements, éviter tout contact physique et porter un masque. Pour les manipulations, il faut porter des gants propres et désinfecter les manches des outils après utilisation ; se laver les mains soigneusement (même si vous avez porté des gants) après avoir manipulé les outils, les cadenas, les bioseaux, en faisant attention de ne pas porter les mains à la bouche, yeux, nez... et dans la mesure du possible, affichez les précautions d'usage à l'entrée du site, sur le composteur...


... et pour la partie technique du site de compostage ?

S'il vous faut transvaser de la matière (bac d'apport plein...), faites-le individuellement, ou en petit nombre en vous protégeant (gants, masque) et en gardant des distances suffisantes. Pour l’évacuation du compost mûr, privilégiez la distribution du compost par une seule personne du groupe et chaque personne intéressée par le compost arrive avec ses contenants. Autant que possible, favorisez les relations avec des partenaires (type jardins partagés) qui pourront venir récupérer une grande partie du compost mûr. Pour rappel le compost doit être distribué uniquement aux contributeurs.

Et n’oubliez pas le “geste-barrière” anti-moucherons habituel : toujours, toujours recouvrir de matière carbonée les derniers apports de matières fraiches !

20 vues0 commentaire